L’artiste et l’atelier


Ancienne élève de l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, Catherine Serres a ouvert à Paris un atelier-galerie sur la butte Montmartre.photo 7

L’atelier L’Escargot Doré porte le nom de son animal-totem, définissant son parcours solitaire. La coquille de l’escargot symbolise l’antre douillet de l’atelier, le lieu intimiste de sa création.


L’UNIVERS DE LA CREATION :

Catherine S. revendique son éclectisme. Il lui serait impossible de se limiter dans sa pratique de la peinture.

« Peindre a toujours été pour moi une expérience sensitive, hors toute démarche intellectuelle. Toute tentative d’explication me semble vite réductrice.
J’aime les contrastes de matières qui me réjouissent autant sur le plan tactile que sur le plan visuel : l’émail, la chaux, les toiles de lin, de jute, les papiers rugueux… Chacun de ces supports m’influence dans l’interprétation des sujets que me dictent mes émotions. La préparation parfois longue des supports reste un rituel très important pour moi, qui me permet d’apprivoiser le support. La couleur alors glisse, caresse, accroche, s’écrase, s’empâte… Entre classicisme et modernité, j’expérimente des combinaisons qui élargissent petit à petit mon horizon pictural. C’est un jeu… sans fin ! » c.s.     DSC_0392

Catherine se promène donc entre peinture sur chevalet et peinture murale, pièces uniques en porcelaine et art de la table. Le portrait est son autre passion. Elle est surnommée « La Voleuse d’Ames » ; celle que la lecture des visages fascine.


LES COURS :

Catherine S. enseigne les arts plastiques, le modèle vivant et la peinture sur porcelaine depuis plus de vingt ans, sous forme de stages et de cours ponctuels. Elle délivre aussi des cours réguliers durant la période scolaire dans son atelier.
Elle se déplace aussi à la demande de groupes.

Les stages ponctuels sont annoncés dans la rubrique Evènements.

Voir le programme de ses cours sur le site : www.atelier-escargotdore.com


PARCOURS :

– depuis 2003 : Atelier L’Escargot Doré, Paris-Montmartre.

Expositions personnelles  permanentes, manifestations au sein de collectifs d’artistes (Portes Ouvertes des ateliers d’artistes de l’Association d’Anvers-aux-Abbesses ; Salon Art Shopping au Carrousel du Louvre ; Salon des Artistes de Paris au parc Floral de Vincennes ; galerie Thuillier, rue de thorigny, Paris 3e…).

Portraitiste (La Gardienne des Belles Âmes) sur de nombreuses fêtes médiévales en province et à l’étranger.

– de 1995 à 2002 : Atelier La Thibaude, Caen (Normandie). Expositions personnelles et collectives

– de 1991 à 1994 : Atelier quai Bourbon, Ile-Saint-Louis, Paris. Salons et expositions personnelles (Paris et province)

– de 1985 à 1987 : Atelier à Poissy (Yvelines). Expositions personnelles et collectives (Paris et province)

– de 1981 à 1984 : Premières expositions personnelles et collectives en région Rhône-Alpes (Montélimar, Aubenas, Orange, Privas) et en Agenais.